Little Italy et Mike's Pastry

Au mois de Septembre 2011, l’été se prolongeait. Le soleil chauffait et brillait avec la même intensité. Nous avions la chance de bénéficier d’une météo très clémente et estivale ce qui augmentait le plaisir des promenades. Je profitais donc, de mes journées et de ce moment de « vacances », en attendant le container venant du Havre avec notre déménagement, pour faire plus ample connaissance avec Boston et observer la vie des habitants de cette très agréable ville américaine de la Nouvelle Angleterre. Rien de mieux ( quand on a le temps !!!) que des balades à pied et des haltes sur les bancs pour s’imprégner et regarder vivre les actifs, inactifs, jeunes, moins jeunes, familles, touristes américains, étrangers… dans un environnement extérieur.
J’avais choisi une de ces belles journées pour aller marcher dans le quartier nommé Little Italy. J’y été déjà allée au début de notre arrivée un week-end avec mon mari, mais ma curiosité gourmande et culinaire m’avait donné envie d’y retourner.
Pour vous expliquer plus amplement, nous nous promenions un samedi soir sur Hanover street (nom de rue étrange pour un quartier italien !). La rue grouille de monde à ces heures nocturnes et encore chaudes. Les restaurants sont bondés. Il faut souvent patienter longtemps avant de pouvoir s’assoir à la table d’une pizzeria réputée, ou pas d’ailleurs ! Après notre diner typiquement italien et très bon, nous sommes passés devant un autre de ces lieux où la file se prolongeait de plusieurs mètres sur le trottoir. J’ai visuellement été attirée par ce magasin au plaisir gustatif prometteur. Il s’agissait d’une pâtisserie. Les connaisseurs y faisaient la queue avant d’acheter un de ces incroyables gâteaux très beaux et alléchants et de pouvoir le déguster. Les boutiques parisiennes de Pierre Hermé ne me semblent pas aussi prisées!!! La bonne idée été donc d’y retourner en semaine et en pleine journée, sans Marc et à priori, avec moins de monde pour acheter et savourer le gâteau convoitait! Effectivement, la file d’attente se limitait à l’intérieur de l’établissement. Je patentai donc en essuyant quelques désagréments. Deux américains voulurent passer devant moi et se montrèrent mécontents que je commande avant eux. Bref, le moment délicat du choix du mets arriva. J’optai pour un « chocolat mousse ».  Un gros rouleau de pâte fourré et décoré. La charmante vendeuse le posa délicatement dans trois feuilles de papier de soie avant de le nicher dans sa jolie boite blanche et bleue imprimée au nom (pas du tout italien lui non plus) de Mike’s Pastry. Il fallut encore que j’attende. La boite devait être ficelée. Après avoir payé, j’eu enfin mon cadeau-gâteau. Quelques mètres à parcourir et je pouvais aller m’assoir sur un banc. Enfin, je goutai ce merveilleux dessert ! Eh bien… la déception fut immédiate et totale. Le feuilletage était, certes très bon, cependant la crème avait simplement le gout d’une chantilly au chocolat et beaucoup trop sucrée pour mes papilles.
Je peux vous dire que je n’ai pas du tout les mêmes goûts que les clients italo-américains. Je n’y suis pas retournée depuis. Fallait-il que je garde l’eau à la bouche avant de me jeter sur les desserts très réputés de Mike’s Pastry ? Peut-être que oui !!!!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous aimez? Vous avez un avis à donner?
Ecrivez-le!
Merci beaucoup!